Entre les bras

16 Mar

J’ai eu la chance hier soir d’assister à l’avant première du film « Entre les bras », Over-Mister ayant pris des places pour me faire une surprise. Vu que vous êtes des passionnés de cuisine (ou du moins vous avez un quelconque intérêt pour la cuisine, sinon c’est que vous êtes arrivés sur ce blog par erreur) je me suis dit que j’allais vous en toucher un mot !

Le film présente donc 2 hommes, le père et le fils, à la tête d’un des meilleurs restaurants au monde, 3 étoiles et 19,5/20 au Michelin. Le père est en train (depuis 15 ans ) de transmettre son savoir à son fils. Le spectateur est invité à assister à cette relation particulière entre les 2 hommes, à entrer avec eux en cuisine et à se balader au coeur de leur terroir : l’Aubrac. Et l’Aubrac ça à l’air chouette, mais froid. Prévoir le camping en été surtout, éviter les demi-saisons le fond de l’air est frais.

Si le film est globalement intéressant et bien fait, j’ai de mon côté un peu regreté de ne pas voir assez de cuisine. La séance débute pourtant de façon très prometteuse, puisque l’on assiste à l’artistique élaboration de cette magnifique assiette végétale :

Mais sinon le parti pris du film est plus de se concentrer sur la relation entre les 2 hommes, les relations à l’intérieur de la famille, la réflexion sur la transmission et l’héritage et globalement c’est assez contemplatif.

A noter : certains passages sont très drôles, car Michel, le père, surgit souvent dans le cadre pendant que Sébastien aka « Séba », son fils, est en train de « trafiquer en cuisine » (expression fétiche de la grand-mère) et on sent qu’il meurt d’envie de lui donner son avis… voir de faire les choses à sa place.

Une bonne question posée dans ce film : vaut-il mieux commencer en bas et faire son chemin vers le sommet (comme le père, Michel) ou commencer au sommet et avoir à maintenir la situation (comme Sébastien, le fils) ?

Cette avant première était suivi d’une dégusation de laguiole, avec un petit verre de vin du pays :

Merci Messieurs Bras c’était très bon !

Une Réponse pour “Entre les bras”

  1. Loïc marande 16 mars 2012 à 12 h 01 min #

    Je suis très emballé-là. Merci pour ce billet.

Faire un commentaire