Archive | Plat RSS feed for this section

Saumon au Boursin Curry Thaï, pommes de terre et petits pois.

20 Nov

Je vais participer prochainement à une opération avec Boursin, et à cette occasion j’ai reçu 6 pots de Boursin cuisine, soit un de chaque variété : Boursin cuisine light, Boursin cuisine au Roquefort, Boursin cuisine Ail & Fines herbes, Boursin cuisine 3 poivres, Boursin cuisine Curry Thaï et Boursin cuisine Echalotes & Ciboulettes.

La date limite d’utilisation étant à mi-Décembre, et en l’absence de famille nombreuse à domicile : il faut trouver des idées de recettes avec du Boursin cuisine pour tous les manger d’ici là !

Voici la présentation que la marque en fait (à tester ces temps-ci donc!) : Présentés en pot de 25 cl, les 6 références Boursin Cuisine permettent toutes les improvisations, se marient avec tous les produits et acceptent tous les modes de cuisson : la poêle, le four et le micro-ondes. Boursin Cuisine s’incorpore à chaud en fin de cuisson ou s’utilise a froid dans les préparations.

Première recette test : le Saumon au Boursin Curry Thaï, pommes de terre et petits pois. Très simple et assez rapide.

________________________________________________________

LA RECETTE : SAUMON AU BOURSIN CURRY THAI

Ingrédients pour 2:

– 1/2 pot de Boursin Cuisine
–  7 ou 8 petites pommes de terre type Charlotte
– 1 petite boite de petits pois
– 1 pavé de Saumon surgelé ( ou 2 si vous avez de l’appétit)
– persil surgelé

Cuire les pommes de terre à l’anglaise (20 minutes à l’eau bouillante salée). Mettre le pavé de saumon surgelé au four  (environ 15min th 5-6).
Éplucher les pommes de terre, les couper en cubes. Mélanger avec des petits pois et réchauffer au micro-onde.
Faire fondre 1/2 pot de Boursin cuisine Curry Thaï à la casserole à feu doux.
Mettre 1/2 pavé de saumon sur le mélange de légumes et recouvrir de sauce.

________________________________________________________

La réalisation est donc rapide, temps record pour la sauce : il suffit de réchauffer le produit. La texture est agréable, épaisse mais pas collante. Le goût de curry est très prononcé, et un peu relevé, plutôt épicé.

Verdict : comme dépannage en cuisine rapide le produit remplit très bien sa mission. En d’autre terme : je n’en servirais pas à des invités mais pour la cuisine familiale de tout les jours c’est un produit super.

Apparence: 8/10

Consistance: 9/10

Gôut: 6,5/10
(Curry n’est pas mon préféré, je préfère échalote et ciboulette par exemple)

Note finale: 7,8/10

Très bon Dimanche à tous ! (pour moi c’est direction Cinéma pour aller voir Intouchable, si j’arrive à réveiller Mister qui a bien aimé la recette de ce midi et qui est partie heureux et repus… faire la sieste !)

Pot au feu revisité

1 Nov

Je suis assez fan des émissions de cuisine en général, Top Chef et Masterchef particulièrement. L’une des épreuves que j’aime bien consiste pour les candidats à revisiter un plat classique de la gastronomie française. Comme ce Dimanche c’était Pot-au -feu chez mes parents, et que nous sommes repartis avec le petit Tupperware qui va bien, je me suis lancée !

Ingrédients:
– Un reste de pot au feu
– Une tranche de pain de campagne
– 15g de Beurre
– chapelure

Pour le bouillon : filtrer le bouillon du pot au feu. Laisser refroidir, dégraisser. Servir chaud.

Pour la tartine : beurrer une tranche de pain de campagne, saler à la fleur de sel, mettre au four. Egoutter les légumes du pot au feu (Poireaux, Navet, choux) pour ne pas détremper le pain, les disposer sur la tartine grillée au four et décorer de quelques rondelles de carottes.

Pour le hachis parmentier : Ecraser 3 PDT avec 10g de beurre. Hacher la viande au couteau avec un morceau de carotte. Disposer dans des cercles qui vont au four : la viande , la purée puis de la chapelure. Laisser au four 20 minutes.

 

 

 

 

 

Voilà je me suis bien amusée, et le dîner du Lundi soir n’avait plus la même tête que le déjeuner de Dimanche ! (même si le goût reste là, je vous rassure !)

Boulgour au coeur de bouillon Maggi champignon & surimi

30 Oct

J’ai reproposé cette semaine une recette au coeur de bouillon thaï, parfum que je trouve assez sympa pour la cuisine rapide mais des 3 parfums que j’avais eu lors de mon passage à l’atelier Maggi (Thaï, Ail & persil et Champignon) c’est vraiment champignon qui m’a le plus plu.

Voici donc une idée de recette simple pour laquelle ce coeur de bouillon se marie très bien :

Ingrédients pour 2:
– 1 verre de Boulgour / 2 verres d’eau
– 1 petit oignon
– 1 coeur de bouillon Maggi saveur champignon
– persil
– 4 bâtonnets de surimi
– huile d’Olive

Couper l’oignon en petit dés. Les faires revenir à l’huile d’olive. Ajouter le boulgour et faite revenir les grains jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides (c’est le même principe que pour le riz pilaf). Ajouter les 2 verres d’eau, couvrez et laisser cuire 20 minutes (bien surveiller, rajouter de l’eau si le boulgour accroche). En fin de cuisson ajouter un coeur de bouillon Champignon et mélanger bien. Ne pas saler le boulgour, le bouillon s’en charge !

Dans les assiettes, ajouter un peu de persil et les bâtonnets de surimi découpés en rondelles, c’est prêt !

J’espère que vous avez passé un bon week-end, et bon courage à ceux qui comme moi, travaille demain. Bonne semaine !

Pomme Darphin

26 Oct

Les pommes darphins sont un classique de la cuisine française, mais sûrement oublié : avant mes cours de CAP cuisine je n’en avais jamais fait !

Ingrédients :
– 4 ou 5 pommes de terre moyennes
– gruyère râpé
– sel, poivre, persil (surgelé)

Éplucher et râper les pommes de terre (comme des carottes râpées). Assaisonner avec le sel, le poivre et le persil. Mettre de l’huile (tournesol ou arachide : il faut une huile qui supporte les hautes températures) à chauffer dans une poêle, disposer la moitié des pommes de terre râpées, le gruyère, puis la 2ème moitié des pommes de terre. Commencer la cuisson à feu vif. Ajouter ensuite le beurre et colorer des 2 côtés (s’aider d’une assiette pour retourner la galette).

Servir avec une salade verte !

Légumes au lait de coco, parfum thaï

24 Oct

Ce week-end nous avons eu un arrivage de pommes de terre de notre ruche. Qu’est-ce qu’une ruche ? Un groupe de consommateur qui se mettent ensemble et passent commande à un producteur : La ruche qui dit oui. Ca permet d’avoir du Bio a prix cassé, d’acheter local et d’être en relation directe avec le producteur. Mr P. adore, il a donc sauté sur l’occasion et sur son vélo pour nous ramener 5kg de patates. Et comme j’en avait déjà acheté au marché la semaine dernière, il ne me reste plus qu’à cuisiner des pommes de terre !

Ingrédients:
– 12 pommes de terre type Charlotte
– 5 carottes
– 250g de petits pois surgelés
– 1 boite de lait de coco
– 1 coeur de bouillon Thaï Maggi
– 2 piments pili pili / piment d’espelette (selon vos goûts !)

Éplucher et couper les pommes de terre et les carottes  en gros morceaux, les cuire à la vapeur en les gardant un peu fermes. Cuire les petits pois à l’eau bouillante.

Mettre les carottes et les pommes de terre dans une cocotte et ajouter le coeur de bouillon Thaï. Bien mélanger jusqu’à ce que le coeur de bouillon ait fondu. Ajouter le lait de coco, puis les 2 piments. Enfin ajouter les petits pois égouttés. Laisser mijoter à feu doux une dizaine de minutes, jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres.

C’est prêt ! Voilà une bonne livre de pommes de terre écoulée, c’est déjà ça.

 

Une recette pour Dimanche : Mijoté de boeuf à la tomate

20 Oct

Le temps se rafraîchit, c’est donc l’époque des plats mijotés qui revient ! Je vous propose ici une recette assez simple, le tout est d’être chez soi quelques heures d’affilées, le temps que ça mijote, Dimanche par exemple ?

Ingrédients pour 4:

– 800g de boeuf (un morceaux qui cuit longtemps, j’ai choisi de la macreuse)
– 500g de tomates
– 2 gousses d’ail
– 2 oignons
– 5 cuillères à café de fond de veau déshydraté
– 1 cuillère à café de concentré de tomate
– 5cl de vin blanc
– Laurier, thym

Préparer le fond de veau : mettre à chauffer 1/2 litre d’eau, 5 cuillères à café de fond de veau déshydraté, 1/2 oignon coupé en cubes, 2 gousses d’ail, 1 feuille de laurier, quelques brins de thym. Laisser cuire une vingtaine de minutes, puis ajouter une cuillère à café de concentré de tomate.

Découper la viande en cubes. Les faire revenir dans la cocotte chaude pour les colorer (utiliser une huile adaptée, qui tolère les hautes températures). Déglacer au vin blanc. Enlever la viande et ajouter les oignons, découpés en rondelles.

Remettre la viande et les tomates lavées et coupées en 8.

Ajouter le fond de veau tomaté, couvrir et laisser mijoter au moins 1h. Découvrir ensuite et laissé mijoter à découvert pour que le jus réduise. (Pour épaissir le jus, une autre solution aurait été de singer la viande, c’est-à-dire d’ajouter 1 cuillère à soupe de farine après avoir fait revenir la viande et de mélanger).

C’est prêt lorsque la viande et tendre et le jus suffisamment réduit : il faut être patient (1h30 à 2h je dirais !)

Pétoncles au sésame et purée de patate douce

19 Oct

Une recette avec un brin d’exotisme, relevée par une petite sauce à base de vinaigre de riz et de sauce soja !

Ingrédients:
– une douzaine de Pétoncles
– 1 grosse patate douce
– graines de sésame
– crème fraîche liquide
– huile de sésame
– vinaigre de riz
– Sauce soja

Eplucher la patate douce, la couper en gros morceaux et la cuire dans de l’eau salée. L’écraser ensuite avec une fourchette et ajouter un peu de crème liquide, sel & poivre (ou piment d’espelette).

Rouler les pétoncles dans des graines de sésame, les faire revenir dans de l’huile de sésame chaude. les retirer de la poêle, ajouter un peu de vinaigre de riz, puis un peu de sauce soja.

Dresser les assiettes : purée de patate douce, pétoncle, sauce soja/vinaigre de riz.

J’ai beaucoup aimé la sauce, c’était la première fois que je testais l’association vinaigre de riz et sauce soja.

(la recette des pétoncles est issue du livre « Le cours de cuisine de l’atelier des chefs »)

Pavé de saumon sur lit d’endives au gorgonzola

18 Oct

Comme cadeau de départ j’ai eu plusieurs livres de cuisine, dont celui de Gwyneth Paltrow (j’en parlais ici). C’est un livre très personnel, avec pas mal de recettes très simples (les vinaigrettes de base, la sauce tomate…) qui sont finalement les bienvenues pour pouvoir s’intégrer à d’autres plats.

J’ai repris ici la recette de Gwyneth Paltrow des endives au gorgonzola, que j’ai servie avec des pavés de saumon.

________________________________________________________

LA RECETTE

recette de saumon

Ingrédients pour 2 :
– 2 pavés de saumon
– 4 endives
– 50g de Gorgonzola (à peu près)
– Huile d’Olive
– Sel poivre.

C’est une recette de saumon qui ne demande pas beaucoup de préparation : Mettre 2 pavés de saumon (surgelés ici) dans un plat qui va au four, saler, poivrer et mettre un filet d’huile d’Olive. Cuire à four doux (140°C) jusqu’à ce que le gras du saumon commence à ressortir, c’est le blanc que l’on voit à la surface.

Rincer les endives et les découper en rondelles. Les cuire dans de l’huile d’olive. Ajouter hors du feu le Gorgonzola en petits cubes et remuer pour bien le répartir.

Tout le monde n’aime pas les endives cuites. Le gorgonzola en adoucit l’amertume mais le goût reste prononcé. Moi j’adore l’amertume en général (du pamplemousse au gin tonic, je suis fan) j’ai donc été servie, mais je déconseille de servir cette recette de saumon à des enfants ! 

Galette de maïs au gruyère, blé à la tomate

11 Oct

De retour de cette longue absence, je vous propose une recette express, mais néanmoins savoureuse.

Faire un bon dîner en 15 minutes maximum ? C’est parti !

Ingrédients pour 2:
– 1 oeuf
– 1 petite boîte de maïs
– 50g de gruyère rapé
– Sel, une pincée de piment d’espelette
– 1 sachet de blé Ebly déjà cuit
– 1 petit pot de sauce tomate

Mélanger dans un saladier l’oeuf, le maïs, le gruyère et assaisonner. Former des petites galettes dans une poêle les retourner pour les cuire des 2 côtés.

Réchauffer le blé Ebly et ajouter la sauce tomate. Dresser le blé dans l’assiette à l’aide d’un cercle et déposer une galette de maïs par dessus.

Servir avec une salade.

Bon appétit !

Tomates farcies végétariennes

19 Sep

Voici la première recette du livre « Daily Marx » que j’ai essayé. J’y ai apporté quelques changements (mais Thierry Marx en intro a dit qu’on avait le droit – ouf – du moment qu’on respecte les proportions).

Ingrédients pour 4 :

– 8 tomates
– 2 oeufs (normalement c’est 1 seul)
– 1/2 botte de persil plat (moi c’était du frisé)
– 1 verre de semoule à couscous
– 1 cc de sauce soja
– 2 cs d’huile d’Olive
– 1 gousse d’ail
– 1 échalote
– sel, poivre
(et 2 cuillères à soupe d’Olive noires mais je ne suis pas fan, j’ai zappé)

Laver et éplucher les tomates (après les avoir plongées 30 secondes dans l’eau bouillante), enlever le chapeau, les vider (en gardant l’intérieur). Saler les tomates et les retourner sur une assiette pour évacuer le jus.

Cuire les oeufs (durs, donc 9 minutes dans l’eau bouillante), les écaler et les hacher.

Mouiller la semoule avec un verre d’eau bouillante et la laisser gonfler.

Laver et hacher le persil. Hacher l’ail et ciseler l’échalote.

Concasser l’intérieur des tomates (nous on l’a mixé, ça marche aussi) et mélanger avec  l’oeuf, le persil, l’ail, l’échalote, la sauce soja et l’huile d’Olive… enfin mélanger tout en fait, et en dernier la semoule (je n’ai pas suivi cette dernière instruction, mais il n’y a pas eu mort d’homme).

Garnir les tomates de farce végétarienne et servir à température ambiante.

Verdict : c’était bon et frais, mais j’ai enlevé les olives noires qui en fait était l’élément qui donne du pep’s à la recette. A la dégustation le manque s’est fait sentir. A tester AVEC OLIVES donc !